Fête du Montréal Intérieur et Souterrain – 2008

Fête du Montréal Intérieur et Souterrain – 2008

Courir sous terre, LE remède au blues de l’hiver!

Courir sous terrePour une troisième année consécutive, le centre-ville de Montréal fut témoin d’une course à pied plutôt originale et UNIQUE AU MONDE. Le superbe temps ensoleillé qui régnait à l’extérieur en ce dimanche 24 février 2008 s’était manifestement infiltré à l’intérieur des murs où 936 coureurs enthousiastes participaient à la brève mais effrénée course de 5 km de la Fête du Montréal Intérieur et Souterrain (www.montrealenlumiere.com). Cette année, la limite du nombre de participants était haussée à 1000, comparativement à 700 l’année précédente et 500 en 2006.

Cette course, organisée de main de maître par Vélo Québec Événements (www.velo.qc.ca), offrait un parcours visitant les corridors des boutiques, stations de Métro et autres couloirs ou passages de ce qu’il convient de désigner comme étant le plus vaste réseau piétonnier intérieur et souterrain au monde (rien de moins!). En effet, depuis sa création autour de la Place Ville-Marie en 1962, ce réseau n’a cessé de s’étendre pour atteindre aujourd’hui 30,7 km, dont la moitié sous terre. Aucune autre ville ne possède un réseau aussi vaste !

Le réseau relie pas moins de 113 édifices du centre-ville, dont plusieurs « landmarks ». Une partie de celui-ci a donc servi de décor à ce véritable cross-country urbain qui comportait de nombreuses montées, descentes et courbes assez raides à négocier. En effet, outre les très nombreux virages serrés et passages étroits de certains couloirs, le tracé était pimenté de nombreux escaliers offrant aux coureurs plus d’un millier de marches à monter et à descendre, la principale difficulté étant de les descendre une par une pour observer le règlement tout en évitant de ralentir indûment.

Compte tenu du contexte hivernal québécois, les coureurs avaient le grand plaisir de disputer une épreuve de course à pied en tenue estivale. Il s’agit certes d’un changement drastique avec les autres épreuves de cette saison, particulièrement le Demi-marathon Hypothermique tenu la semaine précédente (16 février) sous une température de moins 19 degrés Celsius… et plusieurs couches de vêtements !

De plus, pour quelqu’un comme moi qui travaille au centre-ville, quoi de plus amusant que de parcourir à grande vitesse les allées étroites longeant les multiples boutiques et quais de métro, et traversant les foires alimentaires et halls d’entrée d’édifices à bureaux. Les coureurs ont littéralement pris possession du centre-ville pour vivre une belle aventure, le temps d’une matinée. Depuis, la faune habituelle a repris possession des lieux et personne n’aurait l’idée saugrenue de refaire le même exercice cette semaine sur l’heure du lunch !

Fait à noter, la file d’attente du départ (donné à 8h30 AM) était divisée de manière à placer les participants en fonction de leur propre estimation du temps pour parcourir les 5 km, et un départ individuel intervenait à toutes les 3 secondes (évitant un « stampede » dans d’étroits couloirs). Le même stratagème avait été utilisé les deux éditions précédentes avec succès, malgré les quelques inévitables « tricheurs » qui se sont placés trop à l’avant et par conséquent ont ralenti les plus rapides à quelques endroits dans le premier 800 mètres. Quoiqu’il en soit, le gagnant compléta l’épreuve en 18 min. 38 s. et la première femme en 20 min. 20 s., soit deux nouveaux records pour l’épreuve. Mon modeste 23e rang sur un total de 936 participants (5e dans mon groupe d’âge) avec 21 min. 53 s. m’a comblé malgré les 12 secondes qui me séparaient du bronze dans mon groupe d’âge (40-49).

Enfin, lors du goûter d’après-course à l’intérieur de l’immense atrium du Complexe Desjardins, il m’a semblé que tous avaient apprécié leur expérience au plus haut point et les nombreux sourires en disaient long. Tout cela ne m’a guère surpris vu le caractère unique de cet événement qui avait lieu dans un endroit tout aussi unique. Vivement à l’an prochain !

Marc Dagenais

0 thoughts on “Fête du Montréal Intérieur et Souterrain – 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *