Archives de
Catégorie : Virée des sentiers

Message du président – Adhésions au club et autres nouvelles

Message du président – Adhésions au club et autres nouvelles

 

Bonjour aux valeureux coureurs du club,

État des adhésions au CCRMSB

Au 14 juin, le CCRMSB comptait 53 nouveaux membres et un membership record de 162 coureurs. Le conseil d’administration est fort heureux de cette situation, mais en mêm temps, nous avons atteint notre limite de capacité d’accueil compte tenu de nos ressources.

Ceci se reflète particulièrement lors de l’activité d’entrainement supervisé pour les intervalles le mardi soir. À plusieurs reprises nous avons dépassé 80 coureurs.

[notice]Par conséquent, le premier mardi de juillet (le 3), nous n’accepterons pas de nouveaux coureurs à la piste ni pour le reste de la saison.[/notice]

Entraineur

Veuillez noter aussi que pour les trois premiers mardi de juillet, notre entraîneur François Lecot, kinésiologue, sera absent et il sera remplacé par Mylène Giguère, kinésiologue et membre du CCRMSB. (Bien non, c’est pas parce qu’il est tanné qu’il pleuve à tous les mardis, c’est qu’il participe à un projet de recherche!)

Grande Virée des Sentiers

La grande Virée des Sentiers fut cette année un autre franc succès. Nous avons eu un total de 1948  inscriptions et 1750 coureurs ont franchi le fil d’arrivée. Le  niveau de civisme et le bel esprit des participants furent soulignés dans le journal Versant Sud (édition du jeudi le 21 juin) par le maire de St-Bruno, M Claude Benjamin. Le CA du CCRMSB remercie chaleureusement (oui il fait chaud) tous les bénévoles qui rendent la tenue de cet évènement possible et qui ont réalisé un beau travail de qualité.

Médailles de Progression

Au 18 juin et après 5 courses attitrées, 24 coureurs se sont mérités leur médaille de progression. La dernière enregistrée est celle de Chantal Gagnon qui s’est méritée une 5ème médaille, soit l’or sur le 20 km au Lac Brome avec un beau chrono de 1:41:22, soient 12 min 13 sec de mieux que la norme. Félicitations à Chantal.

Il reste 4 courses où vous pouvez réaliser votre médaille de progression. La prochaine est le 5 août à Ste-Anne-de-Bellevue. J’y serai et je compte y réaliser ma 12ème et dernière médaille de progression.

Je vous souhaite à tous un bel été.

Gilles Cadotte
Président du CCRMSB
provocadot@sympatico.ca

Grande Virée 2010 – Une Grande Cuvée!

Grande Virée 2010 – Une Grande Cuvée!

À un certain point la météo nous prédisait de la pluie pour la Grande Virée cette année. Ça aurait été dans la suite des choses, puisque tant de compétitions ce printemps ont été courues sous la pluie et même la neige. Qu’on pense entre autres au demi-marathon de Montréal (flotte), au défi Gérard Côté à St-Hyacinthe (neige) et même la semaine passée au Tour de l’ile (re-flotte, re-froid).

Mais non, finalement encore cette année les participants à la Grande Virée ont eu droit à un temps magnifique, et bien sûr à une organisation hors pair qui en a assuré le succès. En plus, quelques nouveautés ‘surprises’ comme l’ajout cette année de tapis de départ, pour le plaisir des coureurs.

De plus les inscriptions cette année ont encore battu des records, avec toutes les compétitions sauf le 20k courus à guichets fermés. En finale, il aura eu:

  • 346 inscrits au 1km (sur un max de 300)
  • 553 au 5km (max de 500)
  • 500 au 10km (max de 500)
  • un record de 326 inscrits au 20km (max de 400)

À noter que le dépassement des maximums n’est pas toujours désiré, ce n’est pas par mauvaise volonté!Dominique nous informe par ailleurs que seulement 5% des dossards n’ont pas été réclamés, ce qui est excellent.

Toutes les photos prises lors de la journée sont maintenant en ligne sur le site de la virée. (en incluant les photos de stelpro, il y en a plus de 1300!).

En voici quelques une supplémentaires où l’ont peut admirer les mines réjouies (ou fatiguées) de nos membres et bénévoles: (note: lire le restant du texte à la suite des photos)

Un mot de Chantal Gagnon, notre efficace ‘recruteuse’ et gestionnaire de bénévoles en chef:

UN gros Merci à tous ceux qui ont aidé à la réussite de la Grande Virée 2010. L’évènement s’est très bien déroulé grâce à vous tous qui avez participé de quelque façon que ce soit.

Un gros Merci encore une fois!

Chantal

Et puis je vous transmets également les impressions de Gilles Cadotte, qui s’occupe de la Petite Virée:

Bonsoir Réjean,

Juste pour te dire que les photos des courses d’enfants sont tout à fait fantastiques. Merci infiniment.

Merci également à tous ceux qui ont contribué directement ou indirectement au bon déroulement de certainement une des très belles courses d’enfants au Québec.

Merci Spécial à Nathalie (avec ceux qui ont pu l’aider) qui, d’année en année, accompagne si bien les enfants qui ont le plus de difficultés; c’est vraiment essentiel!

Merci spécial à François qui a joué un rôle de super lapin! (en innovant de nouveaux styles de course..:-)

Grand Merci à Chantal pour son travail avec les bénévoles c’est exceptionnel.

Merci spécial à Stéphane pour les tapis de départs, ça alors je suis surpris et ravis!

Grande Virée 2010 comme Petite Virée ont été une super édition un grand cru! (Expérience, constance et améliorations à chaque année). L’équipe est bien rodée.

C’est vraiment un privilège pour moi de recevoir toute cette énergie et ces regards pétillants sur la ligne de départ et chez une grande partie des enfants, cette détermination à la ligne d’arrivée. La Petite Virée est pour moi un véritable et merveilleux kaléidoscope de mimiques d’enfants pétillants et de victoires sous de multiples formes!

Gilles

Enfin pour ma part un mot de remerciement à Dominique Naneix, qui s’occupe des inscriptions par la poste et de façon générale qui s’arrange pour que tout baigne du côté des inscrits et des dossards (même s’il faut parfois gesticuler un peu avec nos amis d’Ottawa). Les mises à jour que je dois faire sur le site de façon régulière sont facilitées par sa grande rigueur!

Et évidemment rien de tout cela ne serait profitable au club si Dominique Simard n’était pas là pour gérer les finances de cet événement, malgré qu’elle ne veuille pas en prendre le crédit (sans jeu de mot). Si vous regardez bien sur les photos, vous la verrez d’ailleurs tenter de cacher une bière prise en fin de journée, alors qu’elle la méritait bien!

Et évidemment, un gros bravo à Stéphane et Dany qui travaillent souvent dans l »ombre (c’est moins chaud?) pour faire de cet événement un succès pour une 7ème année.

À l’an prochain!

PS: N’oubliez pas, vous pouvez ajoutez vos commentaires ci-dessous!

Virée familiale dans les sentiers

Virée familiale dans les sentiers

Pour souligner la Fête des Pères, l’édition du 21 juin dernier de La Presse nous offrait de belles histoires touchantes où plusieurs papas partageaient quelques expériences de course vécues avec leurs enfants. À mon tour d’ajouter mon grain de sel puisque j’ai eu le privilège, une semaine auparavant, de courir l’épreuve du 5 km de la Grande Virée des Sentiers (GVDS) avec ma benjamine de 16 ans. Les mots étant impuissants à exprimer adéquatement l’immense bonheur que ce moment magique m’a procuré, je me contenterai de constater à quel point le temps m’est apparu trop fugace en si agréable compagnie et ce, malgré avoir couru 13 longues minutes de plus que mon meilleur résultat sur cette courte distance. Un si bref instant n’en laissera pas moins un souvenir impérissable.

Pour sa 6e édition, c’est encore le splendide Parc du Mont St-Bruno qui accueillait la GVDS, un événement très bien organisé par le Club des Coureurs sur Route du Mont St-Bruno (www.ccrmsb.org) sous le leadership inspirant de son infatigable président, Stéphane Lachapelle. Malgré mon manque évident d’objectivité étant membre du club, je peux néanmoins affirmer, pour avoir participé à plus d’une centaine de courses à ce jour, qu’il s’agit d’un des meilleurs événements de course à pied au Québec, autant par son caractère familial rassembleur que l’efficacité de son organisation bien huilée.

L’événement bénéficie également d’un cadre naturel enchanteur puisque les différents parcours empruntent les magnifiques sentiers du parc provincial sous le couvert feuillu de grands arbres centenaires et le long des rives des lacs des Bouleaux, du Moulin et Seigneurial où les beaux points de vue ne manquent pas. On peut aussi y apercevoir de splendides demeures d’une autre époque de même qu’un moulin à eau remontant au Régime français. En ce dimanche 14 juin, le soleil faisait ressortir la beauté pastorale de cet écrin de verdure, nous faisant facilement oublier que nous sommes pourtant à proximité de la grise métropole.

La GVDS comporte des épreuves de 5 km, 10 km et 20 km auxquelles s’ajoute une course pour enfants (1 km) bien nommée la Petite Virée. Signe de sa popularité, la Petite Virée affichait complet plusieurs semaines avant sa tenue; ditto pour les 5km et 10 km plusieurs jours avant l’événement. L’épreuve du 20 km, plus exigeante en raison de nombreuses montées, affichait presque complet. En tout, l’organisation peut s’enorgueillir d’avoir attiré plus de 1700 inscrits.

J’ouvre une parenthèse pour reconnaître que limiter le nombre de participants dans une course engendre souvent des déceptions. À l’instar des éditions précédentes, ce fut particulièrement vrai en ce qui concerne la Petite Virée 2009 dont la capacité fut pourtant augmentée à 300 enfants. Cette limite, bien qu’elle puisse sembler arbitraire, s’impose néanmoins pour assurer un encadrement adéquat et sécuritaire aux jeunes dont plusieurs en sont à leur première expérience. Fin de la parenthèse.

Quoiqu’il s’agisse de courses en forêt, les sentiers du Parc sont néanmoins très bien aménagés, généralement assez larges pour courir en duo ou trio, et leur surface s’apparente à celle des pistes cyclables en gravier. Il n’y a pas vraiment d’endroit à risque pour les chevilles ou autres articulations sensibles et le degré de difficulté technique est à peine plus élevé que celui de la course sur route. Il ne faut pas surtout confondre avec les courses de type « trail » comme le défunt Raid des Caps dans Charlevoix ou la course Ultimate XC tenue à Mont Tremblant le 27 juin dernier (www.ultimatexc.com) à propos de laquelle je ferai un compte-rendu puisque j’ai participé à l’épreuve de 56 km. Mes chevilles en conservent encore un souvenir très vif.

Les parcours de 5 km et 20 km de la GVDS furent légèrement modifiés, permettant à l’organisation de déplacer l’aire d’arrivée afin de faciliter les déplacements aux alentours et ainsi mieux gérer la foule qui croît année après année. Il faut noter que l’endroit fourmille d’activités avec ses nombreux kiosques (inscription, nourriture, vitamines et accessoires de course et plein air) et son aire de pique-nique fort achalandée. À cela s’ajoutent la structure d’escalade pour enfants et l’atelier de maquillage, qui contribuent à faire de la GVDS un événement familial convivial et rassembleur.

En plus de mon expérience père-fille au 5 km, j’avais également eu le grand plaisir de courir le 20 km un peu plus tôt, un très beau parcours qui m’est particulièrement cher. Je courais à titre de bénévole aux 2 épreuves en communiquant la position du peloton à chaque km par walkie-talkie et pour signaler, le cas échéant, toute situation impliquant des coureurs en difficulté. J’ai donc joint l’utile à l’agréable en m’offrant deux petits « jogs » tranquilles tout en demeurant alerte.

Mon expérience de bénévolat (j’étais aussi à la Boutique Courir la veille pour le retrait des dossards) était partagée par un grand nombre de membres de notre club et il m’apparaît important de le souligner. Naturellement, nous ne sommes pas l’unique club qui organise sa propre course et les efforts enthousiastes que j’ai observés au cours du week end sont reproduits ailleurs par d’autres clubs durant chaque saison de course. Il s’agit d’une occasion de redonner à la communauté tout en valorisant l’esprit de corps.

Pour les statistiques : 299 coureurs ont terminé le 20 km, 437 pour le 10 km et 467 pour le 5 km (voir www.sportstats.ca pour les détails); ces épreuves ont été remportées en 1h10, 35 minutes et 16 minutes respectivement, comme l’an dernier. Voilà des résultats bien impressionnants vu la topographie des parcours, particulièrement le 20 km qui comporte plusieurs bonnes montées. À la GVDS, tous les finissants sont traités en champions en recevant une très belle médaille souvenir; ma jeune fille était bien fière de recevoir la sienne!

Enfin, comme pour toutes les autres courses organisées au Québec, une majorité de coureurs peut s’éclater grâce au travail et aux efforts acharnés d’une minorité de responsables qu’il convient de saluer très respectueusement. En terminant, j’invite chaque coureur à donner du temps à l’une des nombreuses courses au Québec, ne serait-ce qu’une seule fois, et je souhaite à chaque parent de pouvoir courir un jour avec ses enfants. Pour ma part, je ne vivrai pas assez vieux pour oublier la GVDS 2009!

Marc Dagenais

Nouveau site internet pour la Virée

Nouveau site internet pour la Virée

Nouveau Site de la Grande Virée

Le nouveau site de la Virée des Sentiers est maintenant en ligne, et les inscriptions pour la 6eme édition du 14 juin 2009 sont ouvertes.

Les sites internet du club (ccrmsb.org) et celui de la virée des sentiers (courir-saint-bruno.ca) qui étaient des jumeaux siamois sont maintenant séparés, et ils auront leur autonomie propre dans la vie.

De plus, la page des photos contiendra les photos de toutes les éditions depuis 2004.

Réjean Gagné

La Grande Virée 2008 – Une grande réussite

La Grande Virée 2008 – Une grande réussite

Une petite tape dans le dos!

Dany CharestEh oui, encore une fois cette année, tous ensemble nous avons fait de la grande virée des sentiers une grande réussite. Un succès qui pour une 5e année d’affilée, vient de relever la barre des standards de qualité en matière d’événement de course à pied au Québec. Je dis bien tous ensemble car sans la participation de ses 143 bénévoles, la grande virée des sentiers aurait été vouée à l’échec. D’autant plus que l’édition 2008 aura accueilli un nombre record de coureurs.

Il ne fait pas l’ombre d’un doute que les gens apprécient notre événement. Et par le fait même, notre travail. Allant même pour la majorité des participants jusqu’à réserver leur place plusieurs semaines à l’avance. N’est‐ce pas là un gage de confiance irréfutable? Cette confiance he bien c’est dans les bénévoles de la Grande virée des sentiers qu’ils l’ont placée. Car clamons le haut et fort, les bénévoles sont le gage de garantie et le coeur de la Grande virée. Et ce coeur croyez‐moi, il est bien vivant et en pleine forme!

Être bénévole ce n’est pas une mince tâche. Tout d’abord, il faut sacrifier la fête des pères en famille. Deuxièmement, il faut renoncer à courir une des plus belles courses au Québec. Sinon la plus belle. Et finalement, il faut être prêt à travailler fort. Très fort parfois même. Cependant, tous ces compromis en valent bien la peine. Tout d’abord parce qu’ils permettent à notre club de s’offrir les services et surtout la compétence d’un entraîneur professionnel de choix. Incontestablement, à en juger par le taux de participation aux entraînements du mardi soir, la pertinence et la popularité de cette activité ne sont pas à remettre en question.

S’ajoute à cela la qualité de nos soirées d’ouverture et de fermeture. Bien évidemment, ne cherchez pas une bonne table en ville incluant le vin, un samedi soir, pour trente dollars. C’est peine perdue vous l’aviez déjà compris. À l’évidence, il faut donc admettre l’importance de l’apport financier de la Grande virée au coffre du club des coureurs. Sans cela, nous serions incapables de conserver une cotisation aussi basse pour d’aussi nombreux services.

Qui plus est, outre les avantages financiers et économiques, la Grande virée des sentiers aura permis à des gens extraordinaires et passionnés de découvrir notre club et de se joindre à nous. Ce qui en soi constitue notre plus grande richesse et notre plus grande réussite. D’ailleurs, l’édition 2008 aura permis à nombre de ces nouveaux membres de s’impliquer et de se faire connaître par le fait même. Cette année, afin de reconnaître les efforts des bénévoles, un forfait d’une nuitée avec souper inclus dans une auberge de Québec à été tiré au hasard. L’heureux gagnant est Alain Rancourt. Manifestement le hasard fait très bien les choses, car depuis le tout début Alain et Claire, son épouse, participent activement à l’événement. Nous leur souhaitons donc une agréable escapade…en amoureux. Houlala! (Un petit conseil Alain, ne parle pas de la Grande virée à Claire ce soir là s.v.p.)

En terminant, j’espère que le plaisir fut pour vous tous au rendez‐vous. Car c’est là l’essence et la raison d’être principale d’un tel événement. N’est‐ce pas là aussi le même principe qui régit l’esprit de notre club, et ce depuis maintenant près de trente ans?

En passant, si personne ne l’a encore fait, felicitez‐vous et accordez‐vous donc une petite tape dans le dos!Pour ma part, ce fut un plaisir et un immense privilège de travailler à vos côtés encore cette année.

À l’an prochain pour une 6e édition!

Dany Charest

Grande Virée des Sentiers 2008

Grande Virée des Sentiers 2008

 

UN 5e ANNIVERSAIRE RELEVÉ

Je l’indique d’emblée : en tant que membre et administrateur du Club des coureurs sur route du Mont St-Bruno (CCRMSB), il m’est impossible d’être absolument neutre lorsqu’appelé à rendre compte de cette très belle course qu’est la Virée des Sentiers (Grande et Petite) au cœur du Parc du Mont Saint-Bruno. Comme pour les 4 éditions précédentes, un véritable écrin de verdure servait de décor pour cette course extraordinaire (voyez, je ne peux m’empêcher!).

Organisée par le CCRMSB (www.ccrmsb.org) sous le leadership inspirant de son increvable président Stéphane Lachapelle, la Virée des Sentiers jouit certainement de l’un des plus beaux parcours de la région de Montréal. Le beau temps qui nous accompagnait en ce 15 juin 2008 pour sa 5e édition, a mis en relief la tranquille majesté des lieux et a nul doute inspiré les nombreux concurrents et bénévoles pleins d’enthousiasme et d’énergie. Déjà bien rodé, l’événement a acquis ses lettres de noblesse.

La Virée regroupait des épreuves de 5, 10 et 20 km en plus d’une course d’un kilomètre pour enfants (Petite Virée). Pour la 4e fois, j’avais le grand plaisir de participer à la course de 20 km, un parcours exigeant comportant plusieurs montées et descentes (allant du long faux-plat à la butte abrupte) tout en offrant plusieurs points de vue superbes, particulièrement aux abords de quatre des cinq lacs du Parc. Les parcours des courses de 5 et 10 km sont ceux empruntés à chaque mercredi soir de l’été par les membres du CCRMSB en guise d’entraînement amical chronométré. Le tracé du 20 km fut spécifiquement établi pour la Grande Virée et s’aventure un peu à l’extérieur du Parc pour visiter une partie calme de la ville de St-Bruno.

Quoiqu’il s’agisse de courses en forêt, il faut noter que les sentiers du Parc sont très bien aménagés et leur surface s’apparente à celle des pistes cyclables en gravier fin. Sauf erreur, il n’y a pas vraiment d’endroit où les chevilles (ou autres articulations sensibles de l’« homo runningus ») sont davantage à risque par rapport à la course sur route et le degré de difficulté technique est le même ou très similaire. Il ne faut surtout pas confondre avec des courses de type « trail » comme le défunt Raid des Caps auquel j’avais participé en septembre 2005 dans la région de Charlevoix (Massif) ou encore l’édition Québec de « Ultimate XC » à Val Morin le 21 juin dernier. Je compte d’ailleurs écrire sur cette dernière course sous peu.

Avec près de 1300 inscriptions, ce 5e anniversaire s’est avéré un franc succès; 219 coureurs ont franchi le fil d’arrivée pour le 20 km, 383 pour le 10 km et 352 pour le 5 km, les gagnants de chaque épreuve en des temps de 1h10, 35 min. et 16 min. respectivement, ce qui est digne de mention vu l’environnement accidenté des parcours (particulièrement pour le 20 km). Les premières dames rentraient au bercail en des temps de 1h20, 40 min. et 19 min. pour les 20, 10 et 5 km. Du joyeux peloton de 268 enfants qui complétaient leur kilomètre, le premier terminait en 3min. 35 s. et sa consoeur 7 petites secondes plus tard.

Tous les finissants des épreuves recevaient une superbe médaille souvenir, une bien belle pièce de collection. Personnellement, j’ose espérer qu’un responsable du marathon de Montréal était sur place pour prendre des notes (je sais, j’en fais presqu’une fixation de ces médailles) et que nous serons à jamais débarrassés de ce truc « cheapo » que je m’abstiendrai de qualifier davantage.

Par ailleurs, je participais à cet événement aussi en tant que bénévole pour une première fois. J’étais à la Boutique Courir de Longueuil la veille pour le retrait des dossards et les inscriptions de dernière minute. Rencontrer autant de coureurs, échanger quelques plaisanteries, tenter de deviner à quelle épreuve ils participent en les voyant entrer et, surtout, partager avec eux cette passion pour notre sport simple et magnifique à la fois, il va sans dire que j’ai apprécié cette expérience au plus haut point.

Il m’apparaît important d’aborder ce dernier thème au passage parce que je sais que d’autres clubs organisent aussi leur propre course. Il s’agit alors pour tous ces clubs d’une occasion privilégiée de redonner à la communauté tout en valorisant l’engagement individuel et l’esprit de corps. Ainsi, l’engagement et l’enthousiasme que j’ai pu observer tout au long du week end de la part des nombreux membres du CCRMSB agissant à titre de responsables, organisateurs et bénévoles de la Virée, sans oublier les coureurs du club (il en faut tout de même quelques uns), est reproduit ailleurs au Québec à chaque année.

Il faut souhaiter que la Virée des Sentiers de même que tous ces autres événements de course se perpétuent, et avoir à l’esprit que, grâce aux efforts d’une minorité de gens très dévoués, une majorité de coureurs peuvent courir en vivant de très belles expériences. Pour ma part, j’ai déjà hâte au 10e anniversaire de la Virée et (pourquoi pas?) au 20e.

Marc Dagenais