Défi Boréal Sainte-Anne-de-Bellevue

Défi Boréal Sainte-Anne-de-Bellevue

30e édition pour la doyenne du Circuit Endurance

En ce dimanche pluvieux du 3 août 2008, le superbe campus que se partagent le CEGEP John Abbott et le Collège MacDonald de l’Université McGill à l’extrémité ouest de l’île de Montréal, accueillait la 30e édition du Défi Boréal Sainte-Anne-de-Bellevue. Cet événement bien connu parrainé par le Club Boréal (www.borealclub.net) comporte des épreuves de course à pied de 1, 2, 5, 10 et 20 km; sauf erreur, nous étions dix de notre club de St-Bruno à participer à la course de 20 km.

Le Défi est l’un des 11 événements annuels du Circuit de Course à Pied du Grand Montréal ENDURANCE (www.circuitendurance.ca) créé en 1981 lorsque plusieurs organisateurs ont convenu de regrouper leurs courses. De toutes les organisations présentes à sa fondation, seul le Défi Boréal apparaît encore au calendrier annuel de ce circuit bien connu de l’ensemble des lecteurs de courir.org. D’ailleurs, près de 10 000 coureurs participèrent à l’une ou l’autre des 46 épreuves en 2007 et la désormais familière brochure des événements est distribuée vers la mi-janvier à plus de 20 000 coureurs. Les plus rapides ayant l’honneur de visiter les podiums et participant à un minimum de 8 des 11 événements, accumulent des points en vue du championnat du circuit.

Le CEGEP John Abbott est ainsi nommé en l’honneur de 3e Premier Ministre du Canada et le premier d’origine canadienne (1821-1893); le Collège MacDonald, site de la faculté des sciences de l’agriculture de l’Université McGill (et alma mater de mon ami Gilles Cadotte), fut fondé en 1905 grâce à la bienfaisance de Sir William MacDonald. Un autre philanthrope, Sir John W. McConnell acheta les 1 380 acres de la ferme Morgan pour le Collège en 1943, ce qui fit plus que doubler la superficie de sa propriété. Le cœur du campus (des 2 institutions) comprend de nombreux édifices d’inspiration romane du début du siècle dernier qui lui confèrent un cachet bien particulier; on se croirait presqu’au cœur d’un campus universitaire de Nouvelle-Angleterre.

Dans la caravane du 20 km, j’ai reconnu plusieurs visages familiers puisqu’une bonne partie de la faune des coureurs du Grand Montréal étaient au rendez-vous. Le peloton s’ébranla à 8h30 AM et quitta rapidement l’environnement des vieilles bâtisses pour celui des champs et boisés. En direction nord de l’île, nous traversions les terres de la Ferme Morgan pour aller effectuer une boucle à l’intérieur de l’Arboretum éponyme. Chemin faisant, il faut enjamber 2 viaducs, d’abord au-dessus de l’autoroute 20, puis la 40.

Je n’ai jamais osé considérer les viaducs comme figurant dans le relief d’un parcours de course et c’est donc avec une certaine gêne que j’exprime avoir trouvé la « montée » (!) du viaduc de la 20 suffisamment difficile pour le mentionner sur cette page, surtout lors de la 4e reprise (au retour de la 2e boucle). Quoiqu’il en soit, si la traversée des champs s’avéra quelconque au milieu de la grisaille, les 2 incursions dans l’Arboretum Morgan m’ont par contre ravi puisque cet écrin de verdure me rappelait l’environnement du Parc du Mont St-Bruno, à côté chez moi. Sérénité, verdure et chaussée de gravier : l’endroit rêvé pour la promenade dominicale. Bref, un parcours de 2 fois 10 km, mi-urbain/bitume et mi-campagnard.

La pluie a bien trempé nos vêtements (pourtant « dry-fit ») mais nullement affecté notre enthousiasme ni ralenti nos ardeurs. En complétant les 2 boucles en 1h09, le premier d’entre nous, Terry Gehl, a sans doute gardé ses vêtements au sec ! Nos amis Laurent Jugant et Nello Molinaro ont terminé aux 3e et 4e rangs et Nathalie Goyer fut la première dame à franchir l’arrivée en 1h21. 183 participants ont couru cette épreuve.

Une fois de plus, les coureurs ont été bien gâtés par l’ensemble des bénévoles, enthousiastes malgré la température. À l’arrivée, un léger goûter était servi dans l’un des gymnases du campus et des douches étaient disponibles. Bref, une bien belle matinée, du plaisir en « gang » et un excellent entraînement en vue du prochain Marathon des Deux Rives à Québec le 24 août (www.couriraquebec.com).

Marc Dagenais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.