5Peaks au Mont St-Bruno 2008

5Peaks au Mont St-Bruno 2008

Le Mont St-Bruno accueille 5Peaks

En ce dimanche, 17 août 2008, le magnifique Parc du Mont St-Bruno accueillait une nouvelle course organisée par 5Peaks (www.5peaks.com), une entreprise de North Vancouver, maître d’œuvre d’une série de 24 courses à pied en sentier qui s’affiche comme le leader canadien en la matière et qui célèbre cette année son 10e anniversaire. Les épreuves de la série ont surtout lieu dans l’ouest canadien (Colombie-Britannique et Alberta) et au sud-est de l’Ontario. 5Peaks a pour mission d’amener les coureurs hors route et, d’après son site internet, sur quelques-uns des terrains les plus spectaculaires au pays.

Chaque événement 5Peaks comporte typiquement 4 épreuves : course pour enfants (1 km), parcours « Sport » (de 5 à 6 km), parcours « Enduro » (de 8 à 15 km) et demi-marathon en certains endroits. Bien que les distances offertes ne soient pas toujours des chiffres ronds, elles sont néanmoins mesurées avec précision. À certains endroits, 5Peaks offre des tracés passablement exigeants en terrain plutôt accidenté.

Pour son introduction en terre québécoise, la logistique de l’événement fut confiée à ImpulSport, une petite société présidée par Stéphane Lachapelle, lui-même maître d’oeuvre de la Grande Virée des Sentiers ayant lieu dans le même parc en juin (www.ccrmsb.org) et président du club de course de St-Bruno. L’organisation locale connaissait donc tous les recoins des lieux de l’événement.

Pour son entrée au Québec en 2008, 5Peaks souhaitait des parcours exigeants certes, mais tout de même accessibles. Ainsi, bien que les tracés choisis furent exempts de bitume et presqu’entièrement forestiers, ils n’étaient en rien comparables aux tracés d’une course extrême comme celle de Val-Morin (www.ultimatexc.com) en juin dernier. Le parcours « Sport » s’étirait sur 5 km en forêt et présentait très peu de difficultés puisque la presque totalité des sentiers du parc sont bien balisés sur un « tapis » de gravier bien entretenu et propice à la randonnée familiale. Par contre, la verdure et les beaux points de vue ne manquent pas.

Étant associé de Stéphane pour ImpulSport, j’ai eu l’immense plaisir de tracer le parcours « Enduro » qui amenait les coureurs dans les sentiers les plus difficiles du parc sur une distance totale de 15,6 km. J’ai apprécié ma première expérience de conception de parcours au plus haut point et j’ai tenté d’offrir aux coureurs un tracé exigeant dont ils se souviendront. Le point culminant (c’est le cas de le dire!) fut l’ascension d’un sentier peu aménagé qui grimpe jusqu’au sommet du domaine de ski alpin (par l’arrière) et redescend en partie sur l’une des pistes. L’ascension débutait peu après le 10e km et les coureurs qui avaient déjà gravi plusieurs bonnes montées auparavant, devaient en conséquence puiser dans leurs réserves pour affronter la verticalité de cette portion du parcours.

J’ai également eu le plaisir de courir mon propre parcours, d’abord en le mesurant à quelques reprises et en agissant comme « coureur-balai » lors de l’événement. En effet, je courais un peu en retrait du dernier coureur et, à l’aide d’un walkie-talkie, communiquais la position de la queue du peloton à tout moment utile. J’ai pu joindre l’utile à l’agréable en m’offrant un petit « jog » tranquille. Enfin, les nombreuses expressions d’appréciation que j’ai entendues concernant le parcours après la course m’ont grandement réjoui.

Seulement 42 coureurs ont franchi l’arrivée du « Sport » et 88 pour l’ « Enduro ». De toute évidence, l’organisation espérait davantage de participants. Le petit nombre était-il attribuable à la période des vacances, une offre assez importante d’autres événements de ce genre au mois d’août ou à la promotion bien discrète de cette course ? Quoiqu’il en soit, il s’agissait d’une première fois et l’organisation devra redoubler d’efforts pour rejoindre un plus grand nombre.

Par contre, il faut souligner la participation d’une délégation fort impressionnante de coureurs de Williamstown, Massachusetts (USA) qui se sont particulièrement illustrés en occupant les premiers rangs au « Sport » : du 2e au 6e rang inclusivement en plus des 8e et 19e positions. François Lecot, l’excellent et sympathique entraîneur du club de St-Bruno, terminait en 18 petites minutes à la première place. Le premier arrivé du « Enduro », de même que les 3e et 4e finissants sont également de Williamstown ! Le 2e finissant vient de Chogrin Falls en Ohio (USA). Le temps du vainqueur « Enduro » fut de 58 minutes. Le dernier coureur, un sympathique résident du New Hampshire (que j’ai accompagné à la queue du peloton) fermait la marche en 2h01.

Outre les médailles remises aux trois premiers de chaque catégorie d’âge, de nombreux prix de présence étaient offerts au tirage au sort. Selon ce qui était possible d’entendre, les gens semblaient bien heureux de leur course. Mon compagnon de fin de peloton a fort apprécié les paysages du Parc. Souhaitons que 5Peaks revienne l’an prochain et puisse attirer davantage de participants, de Williamstown… et d’ailleurs aussi !

Marc Dagenais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.