David LePorho 4e au Marathon de San Francisco!

David LePorho 4e au Marathon de San Francisco!

Voici un compte-rendu de David LePorho, qui a fait plus que belle figure au Marathon de San Francisco qui s’est tenu le 25 juillet dernier. Toutes nos félicitations!

Toute une course ce marathon !

Les départs du demi et du full marathon étaient donnés en même temps (à 5:30 AM pour la 1ère vague… pourquoi ?… je ne sais toujours pas… en tout cas ce n’était pas à cause de la température (» 15°C)). Du coup lorsque 4 coureurs sont partis comme des flèches sur le premier kilo (moins de 3:20/km), je ne me suis pas inquiété et je n’ai pas essayé de les accrocher en me disant que ceux-ci partaient pour le 21,1K . Ma stratégie était simple, 3:36/km soit 18min au 5K ou 5:46/mile. Je voulais courir à un pace identique sur les deux moitiés du parcours.

Au 5ème mile, une montée digne de celles d’une course de trail, m’a permis de rattraper le 4ème. Ainsi, nous voici tous les deux à l’entrée du « Golden Gate Bridge ». Émerveillé par la magie du décor (levé du jour avec une partie du pont caché dans le brouillard), je me suis laissé emporter par la frénésie de la course et ai accéléré pour distancer le coureur qui m’accrochait (il s’agissait de Brett qui au passage faisait le demi-marathon et qui m’a rapidement identifié comme un coureur Asics (remarques que l’ont m’a rapportées par la suite, merci Carmen qui a jazzé avec lui à l’arrivée du demi)).

Quelques centaines de mètres avant le demi tour au bout du pont, je salue les 3 premiers déjà sur le retour et encore groupés. Ils gardaient un excellent pace, je n’ai pas eu le temps d’identifier leurs dossards (full ou demi ?). Mon retour sur le pont a été très intense en émotion car beaucoup de coureurs m’encourageaient, j’ai pu croiser ma blonde et Carmen… vraiment le fun. Puis une longue descente m’a permis de relaxer même si la fatigue ne se faisait pas encore sentir. L’entrée dans le grand « Golden Gate Park » marqua le passage du demi (13ème mile)… en 1h15min37s… exactement le temps prévu… une vraie horloge. Le parcours dans le parc était très sinueux et par moment j’avoue que je me demandais si j’étais toujours sur la course (plus d’indications, plus de spectateurs, plus de bénévoles mais seulement des buffles enfermés dans leurs enclos… bref vraiment spéciale l’ambiance…).

Au 19ème mile, enfin je sors de ce nowhere pour retrouver les longues rues vallonnées de SFO. Un gars me donne enfin ma situation (4ème à 2min30 du 3ème), oh boy !!… les 3 premiers faisaient bien le marathon… et effectivement j’aperçois le 3ème au sommet d’une bosse mais pas celle sur laquelle je me trouvais… plutôt la suivante ou celle d’après je ne sais plus… 😉 Obligé de freiner dans les descentes pour ne pas bruler mes DS racer et de relancer dans les montées pour ne pas trop descendre mon pace. J’avoue que le rythme a été vraiment instable jusqu’au 24ème mile.

À ce moment précis, je me retourne pour la première fois afin de faire le point sur mes poursuivants… personne à moins de 500m… mes muscles se sont alors figés… impossible de pousser sur mes jambes pour maintenir le rythme… je finis en 2h32min26s (1min14 de plus que le temps prévu) mais très content de mon nouveau record et de ma position (4ème). La cerise sur le Sundae, une charmante bénévole m’a accompagné jusqu’au restaurant VIP ou un excellent brunch était préparé…

Le premier finit le marathon en 2h23min29s, malgré son jeune âge (c’était son 1er marathon), c’est un coureur qui risque de faire d’excellentes performances sur cette distance. Il fait déjà le 10K en bas de 29min…

Claire bat aussi son record (3h32min36s)… 1 heure précise nous sépare… c’est vraiment cute ;-))

Mission remplie, merci à ceux et à celles qui ont pensé à nous ce matin, certainement que les bonnes énergies nous ont été transmises.

Nous allons passer quelques jours à SFO pour apprécier la ville l’esprit tranquille. Prochain marathon : Philadelphie en novembre.

http://www.thesfmarathon.com/

2 thoughts on “David LePorho 4e au Marathon de San Francisco!

  1. C’est Super. Bravo David. Bonne chance pour Philadelphie. Celle là sera à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.