Boston 2002-Boston 2011

Boston 2002-Boston 2011

Boston 2002-Boston 2011

Cette année, pour célébrer mes 60 ans, j’ai eu la chance de pouvoir retourner au marathon de Boston avec le groupe de Pierre Bourassa, 9 ans après ma première participation. De bons amis de course, Mathieu Girard, Marc Dagenais et Laurent Jugant étaient également du groupe et m’accompagnaient. Cinq autres membres du CCRMSB ont également participé au marathon de Boston 2011.

À notre arrivée à Boston, Mathieu, Marc et Laurent m’avaient préparé tout un cadeau – d’anniversaire. Donc, petite promenade en taxi pour débarquer, OH!….Surprise : au Boston Symphony  Orchestra. Il est une grande et prestigieuse institution dont le bâtiment est superbe à la fois pour l’architecture et pour l’acoustique.  Nous avons, tous quatre, pris grand plaisir à écouter et à voir trois superbes performances :  Piano concerto no 5 de Beethoven, Symphonie no 3 de Roussel et finalement « la valse » de Ravel qui est une pièce que je qualifie sans hésitation de cocasse (cette valse est un jeu d’hésitations).

Dimanche matin je suis allé faire un petit jog de reconnaissance au fil d’arrivée (je n’étais pas le seul à avoir eu l’idée, quel feeling) tout en admirant magnolia et rhododendrons en fleurs! Et oui c’est vraiment le printemps à Boston!

Dimanche après-midi, je suis allé avec Marc au musée de John F Kennedy où j’y ai passé plus de 2 h 45. Quel grand  homme et président! J’ai pu y lire quatre documents originaux de ses discours avec ses corrections et annotations qui nous laissent bien entrevoir comment il pensait et le grand respect qu’il éprouvait pour ses concitoyens. J’ai acheté un petit livret de ses citations et un de ses livres. http://www.jfklibrary.org/. Boston est une très belle ville et possède plein d’endroits intéressants à visiter.

Boston, avril 2011, au resto: Jean-Philippe Leclerc, Laurent Jugant, David lePorho, Claire Doule, Marc Dagenais, Gilles Cadotte, Mathieu Girard

En 2002, nous étions 14 578; le lundi matin, nous étions 24 333 à prendre le départ en 3 vagues; l’engouement pour le marathon ne cesse de croître. J’étais donc à grelotter dans le 8ème enclos de la première vague, dossard 7213 (7oC et vent de 30 km/h de l’ouest) et je me répétais sans cesse: pas plus rapide que 22min:36sec; c’était le temps de passage que j’avais planifié pour réaliser chacun des 2 premiers 5km. J’ai l’habitude d’être trop rapide sur le premier 5 km et cette fois-ci, je voulais absolument éviter ce piège. Trois semaines plus tôt, j’avais eu un chrono de 2h17min25sec sur 30km à la course d’Around the Bay (1er des 60-65 ans); ce résultat m’indiquait que, surtout avec cette météo, je pouvais battre mon chrono de Boston 2002: 3h19min40sec.

Après l’hymne national, c’est le départ 9h00 et nous ne mettons qu’environ 5 minutes à franchir le tapis de la ligne de départ. Ça c’est vraiment surprenant et ça augure un début de course rapide, je ne fais que suivre le flow des coureurs et ça roule assez rapide. Après le premier km, la longue attente au froid donne à beaucoup de coureurs l’envie d’uriner et étant de ceux-là, je décide de faire comme plusieurs et de faire un pit stop dans le bois après 1,5km. Ainsi je pourrai me concentrer avec confort sur mon pace. Je n’essaie même pas de récupérer ce temps et je passe le premier 5 km avec un chrono de 22min50sec. Rien d’énervant c’est facile. Au 10km, mon chrono est à 45min15sec et c’est à 3 secondes de mon plan de course! Tout va bien.

Je trouve que l’allure de 4min35sec me convient très bien, ne requiert pas trop d’effort; je pourrai la conserver jusqu’aux premières montées Au 26ème km je constate que la pente sera descendante sur le km au complet, et je décide de me laisser aller au moins sur celui-là pour me contenter (tout de même!)……..4:19 (ceux qui me connaissent savent ce que cela veut dire).

Au 30ème kilomètre, 2h17min40sec, c’est pratiquement le même chrono qu’à Around the Bay. Les 4 prochains km sont les plus difficiles (plusieurs montées) de la course mais il me reste de la réserve. Moi qui ne suis pas trop fort en montée, je dépasse les coureurs qui en général en arrachent. Au 35ème km je constate que j’ai fait les derniers 5 km en 24min04sec. Là, je sais que je vais faire mieux que battre mon chrono de 2002.

Il reste alors 7,2 km; je prends une allure de 4min:40sec que je réussis à maintenir exactement à une demi-seconde près sur tous les 7,2 km (la preuve est sur mon Garmin et dans les splits de Boston) C’est le 7 km le plus métronome de ma vie que j’ai fait et je franchis la ligne d’arrivée avec un grand sourire et un chrono de 3:16:11, 9ème des 60-65 ans. Un top 10 de catégorie à Boston!!!!!! 3min29sec en moins que 2002

Je suis très content et ravi surtout que je pouvais descendre les escaliers presque normalement contrairement à 2002.

Ce résultat m’a permis de saisir pleinement comment et combien mon entraînement et ma préparation furent, je crois, dans les règles de l’art pour le temps dont je disposais (7à 8 heures par semaine). Ce ne fut rien de compliqué, mais bien ordonné, discipliné et inspiré.

Je suis convaincu que bâtir une performance optimale pour un marathon requiert plusieurs années (8 à 10 ans). À preuve, Gebrselassie s’est attaqué au marathon dans la dernière partie de sa carrière après le 10 km. Également, le fait de faire une meilleure performance après 9 ans….et à 60 ans avec approximativement le même niveau d’entraînement année après année (mais je crois avec de plus en plus de savoir-faire). Il est certain que j’ai pu faire cela parce qu’il y avait des gens qui m’encourageaient et m’accompagnaient. Merci beaucoup à tous ceux-là.

Cependant (rires), je ne crois pas que je ferai en dessous de 3 h 20 dans 5 ans à 65 ans. Si quelqu’un m’avait dit en 2002 (à mon 4ème marathon) que je ferais un meilleur temps en 2011 (à mon 25ème marathon) je ne l’aurais pas cru, c’est certain et j’en aurais bien ri! La morale de tout cela et ce qui est à retenir est que courir pourrait être la fontaine de Jouvence (Amy Rushlow Runner’s World, article: 10 Reasons Running Is Good for You) pour le corps, bien sûr, mais aussi et surtout pour l’esprit.

Pour terminer, félicitations à tous les membres du CCRMSB qui ont complété leur marathon à Boston avec une mention spéciale à David le Porho qui a fini premier canadien avec un beau chrono de 2:29:23

4 thoughts on “Boston 2002-Boston 2011

  1. Wow, quel beau récit! Merci!

    Tout à fait la sagesse qu’il me faut pour persévérer dans mes prochains marathons et m’assagir vers des plans de course plus équilibrés.

    Ce récit est d’autant plus touchant que j’en fut un proche observateur… Je participais aussi à cette 115e édition (2e, après ma participation de l’an passé). Je n’étais pas venu avec le groupe de Pierre Bourassa, même si j’avais considéré cette possibilité, et j’ai rencontré des gens de votre groupe pendant la fin de semaine (Jean-Claude Drapeau et autres).

    Mais voici le plus beau: nous étions dans le même enclos de départ (je portais le dossard 7631)! Et surtout, je me souviens bien de vous avoir cotoyé dans le dernier kilomètre, avec votre maillot du CCRMSB et votre souffle de coureur que j’entendais! J’avais un peu ralenti, vous m’avez dépassé à 800m de l’arrivée, puis je vous ai redépassé (un peu piqué quand même!) et nous sommes arrivés à quatre secondes l’un de l’autre! Je portais un t-shirt rouge (Étudiants dans la course) et une casquette noire.

    Bravo pour votre superbe performance, et au plaisir de se rencontrer à une prochaine course, au Mont Saint-Bruno ou ailleurs!

    Pierre Lequient (43 ans)

  2. Bravo à votre performance!! ainsi que Félicitations à tous les autres participants.

  3. J’ai bien apprécié la lecture de ton histoire, Gilles.
    Je trouvais très sympathique que les boys t’offrent ce cadeau pour ton anniversaire…une belle amitié ! Je trouve ton temps tellement bon! Coline! maintenir une vitesse comme ca…faut le dire, à 60 ans, ouin! la machine comme tu dis, a été bien entrainé en 9 ans ! Moi ca sera…pour 2020 alors 🙂 hihihi
    Sois fier de ta performance , c’est très admirable !
    Marie-Claude xx

  4. Vraiment un superbe récit de ce Marathon que j’ai eu aussi la chance de vivre cette année avec vous!
    Bravo pour le chrono et pour le top 10!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.